Le parc national de la Krka, s'étend à quelques kilomètres de Šibenik, en Croatie  sur près de 109 km². Les chutes de la rivière Krka constituent sa principale attraction. Cette rivière, longue de 72 km, est le plus étonnant des cours d'eau du karst croate. Sur les deux tiers de sa longueur elle coule dans de profonds canyons en se frayant sa voie vers la mer Adriatique. La Krka est un phénomène naturel et karstique. Le travertin, c’est-à-dire le calcaire de l’eau, est un dépôt de carbonate de calcium qui précipité hors de l'eau courante, créait des obstacles, des seuils, des barrages, des formes appelées « barbes », des « draperies » de travertin et autres formes géomorphologiques.

Ces roches sont formées par un processus bio-dynamique de l'ensemble des facteurs physiques, chimiques et les organismes vivants dans l'eau. Sur un barrage ou obstacles, par suite des turbulences et des éclaboussures, l'eau riche en bicarbonate de calcium dissous, perd du dioxyde de carbone et les molécules bicarbonatées dans l'eau. Le carbonate de calcium, non dissous, précipité vers le bas sous forme de microcristaux (taille 10 μm). Les microcristaux précipités s’incrustent dans la mousse et les algues, formant ainsi de nouvelles couches de travertin. Les travertins de Skradinski buk ont environ sept mille ans. Ils sont appelés « travertins vivants », parce que les dépôts continuent à croître avec un taux de croissance annuel d'environ 3 mm. En dehors du cours actuel de la rivière Krka, dans le domaine de l'ancienne rivière, se trouvent des travertins pouvant aller jusqu'à 125 000 ans, qui sont appelés « travertin morts ».

(SOURCE: WIKIPEDIA)

Le contraste parfait de l'azur et des roches blanches des îles de Kornati se trouve dans le Parc national de Krka, d'une étrange beauté karstique, où le fleuve Krka coule sur les deux tiers de sa longueur dans des profonds canyons en se frayant sa voie vers la mer Adriatique. Dans ce cadre naturel spectaculaire, le fleuve forme sept chutes d'eau dont la dernière est Skradinski buk avec une moyenne de 55 m³ d'eau dans une seconde. Deux "perles" ornent le Parc national de Krka: le monastère orthodoxe du Saint-Archange "Krka" et le couvent franciscain Visovac. Le monastère fut construit en 1402 par Jelena, veuve du comte Šubić et soeur du tzar Dušan. Dans ce monastère sont gardés les livres de valeur et les icônes, les anciens manuscrits liturgiques et les habits ecclésiastiques.

Le couvent franciscain Visovac est niché sur l'îlot du milieu du lac formé par le fleuve Krka. Il est habité depuis 1440 par les franciscains hospitaliers qui ont gardé les objets précieux, les tableaux anciens et les oeuvres d'art, mais aussi l'épée du célèbre Vuk Mandušić qui périt lors de la bataille avec les Turques. Etant l'habitat naturel de 222 espèces d'oiseaux, le Parc national de Krka est un des sites ornithologiques les plus précieux de l'Europe. Les environs de Krka abondent en ruines de bourgades antiques et les sites archéologiques. On peut y voir aussi les restes de l'aqueduc romain qui est un monument de culture protégé. Il est possible de faire le tour du parc en bateau ou a pieds. Il faut surtout visiter le vieux moulin transformé en musée ethnographique. Sur le site du Parc national Krka se trouve l'unique fauconnerie, où vous pourrez voir de près la chasse avec les faucons et admirer la pratique de fauconnerie. Les premiers écrits sur la ville de Skradin remontent à l'an 339. Cette ville garde encore les traces de la bourgade ancienne illyrique. Chacune des îles éparpillées dans la zone aquatique de la région de Šibenik a ses particularités, notamment Zlarin, ou on trouve les plus connus des fabricants de coraux de l'Adriatique, ou Krapanj, la plus petite île de la région connue par les chasseurs d'éponges marines.

(SOURCE: HTZ.hr)

  • Vacances à Vodice, Croatie - Le Parc national Krka - Photo 1
  • Vacances à Vodice, Croatie - Le Parc national Krka - Photo 2